L'intégration des acteurs pour l'autonomie des personnes âgées

Projets territoriaux MAIA

Projet départemental : accueil, information et orientation des personnes âgées dans les CCAS / mairies

Dans le cadre de la mise en place du Guichet Intégré MAIA  : accès de proximité à l’accueil et l’information à partir duquel la population est orientée vers la ressource adaptée , les partenaires des MAIA ont identifié la place centrale des mairies et des CCAS.

En 2016,  avec le soutien de l’AMF 31et de l’UDCCAS 31, les pilotes MAIA ont mené une enquête  sur « L’accueil, l’information et l’orientation des personnes âgées et de leurs proches dans les CCAS et Mairies de Haute Garonne ». 147 communes / CCAS ont répondu à l’enquête, représentant 65 % des habitants de Haute Garonne. Une grande majorité des accueillants (87 %) n’ont pas reçu de formation pour accueillir les personnes âgées et leurs proches et 63% souhaiteraient bénéficier d’une action de sensibilisation sur ce thème.

Cliquez ici pour accéder aux résultats de l'enquête.

En 2018, le Conseil Départemental rejoint le projet. Un comité de pilotage départemental est constitué de l’AMF, de l’ UDCCAS, du Conseil Départemental et des MAIA de Haute Garonne définit
3 territoires « test » afin de déployer des actions de sensibilisation auprès des agents d’accueil des mairies / CCAS (employés / secrétaires de mairie, élus) :

  • Le SICOVAL : 36 communes  (siège à Labège)
  • Les Hauts Tolosans : 29 communes (siège à Grenade)
  • Cœur de Garonne : 48 communes (siège à Rieumes)

Les objectifs de ces actions de sensibilisations :

  • Renforcer la qualité de l’accueil, de l’information, et de l’orientation proposée aux personnes âgées et à leurs aidants dans les mairies et CCAS de Haute Garonne.
  • Valoriser la fonction d’agent d’accueil au sein des mairies / CCAS,
  • Mettre à disposition des accueillants des outils d’aide à l’information et à l’orientation des personnes âgées et de leurs proches

Le premier semestre 2018 a permis la promotion du projet auprès des élus des mairies de la Haute Garonne. La mise en œuvre  des actions de sensibilisations par ½ journées sur les territoires tests avec une évaluation, permettra éventuellement une généralisation du dispositif en 2019.

Projet départemental : enquête "Santé des personnes âgées : besoins et attentes des médecins généralistes" 

Le but de cette enquête est de renforcer l’observation des besoins de santé des personnes âgées sur le département de Haute Garonne, par la vision des médecins généralistes. 

Cette étude vise les objectifs suivants :
- Observer les pratiques de prise en charge de patients âgées en Haute Garonne
- Recueillir la perception de la santé des personnes âgées de plus de 60 ans, et les éventuelles difficultés exprimées par les MG.
- Faire émerger les attentes / besoins des MG concernant la prise en charge de la santé des PA.

Co-construite avec l’URPS des médecins libéraux en 2017, cette enquête de type quantitative, a été réalisée par questionnaire auto-administré en ligne. Elle a été diffusée sur la période avril à Juillet 2018, par l’URPS.

Cliquez ici pour accéder aux résultats de l'enquête.

Projet départemental : pour une clarification des missions d'aide et de soin à domicile

Pour le maintien à domicile et la qualité de vie des personnes âgées, la place des interventions d’aide et de soins à domicile est déterminante.
En 2016, l’action Démocratie Sanitaire « Les Fonctions d’aides et de soins à domicile : pour une cohérence locale » a été organisée sur le territoire de la MAIA 31 Sud à la demande des acteurs membres de la concertation tactique. Dans ce cadre, les acteurs réunis en Guichet Intégré ont rédigé un Référentiel d’intervention des fonctions d’aide et de soins en s’appuyant sur les deux journées pédagogiques réalisées par M. O. DUPUY, juriste.

De fin 2016 à juin 2017, le référentiel a été diffusé sur chaque territoire MAIA dans le cadre des réunions de concertation et/ou d’intégration des acteurs du département. Cette diffusion a fait également l’objet d’un recensement de propositions d’amélioration qui a permis de construire une étude d’impact, diffusée aux acteurs des territoires en janvier 2018.

Sur l’année 2019, nous proposons un projet départemental de mise à jour du référentiel en associant de nouveaux acteurs notamment ceux de la formation initiale et/ou continue des aides à domicile et des aides-soignants. En effet les conséquences, liées à la mise en oeuvre du diplôme unique appelé DEAES, étaient méconnues en 2016 et il ne nous a pas été possible de les anticiper. C’est pourquoi, il apparait opportun sur le territoire de la Haute-Garonne d’intégrer le cadre légal de cette formation dans une démarche de clarification des champs d’intervention de l’aide et des soins qui concerne l’ensemble du territoire.

Comité de Pilotage : Dr Christine PIAU et Aurélia PARDO – ARS Direction Départementale ; Dr Nadia KAHLI et Janine AGHEDU – DPTI Conseil Médical et Coordination PA/PH ; les 4 pilotes MAIA Le rythme de réunion sera au maximum de 1/trimestre pour suivre le projet de sa préparation à toute la durée de sa mise en oeuvre.

Comité de suivi : les 4 pilotes MAIA
Nelly FONTANAUD, pilote MAIA 31 Sud et Corinne REGNIER, pilote MAIA 31 Toulouse seront les pilotes référentes du suivi du projet. Le suivi du projet sera assuré lors des réunions mensuelles Pilotage HG.

Comité Technique: (en cours de constitution) : à ce jour 20 représentants sollicités issus du terrain d’action des professionnels ou des lieux de formation…. Encore quelques acteurs à joindre.
- 1ière réunion le 17/01/2019 avec l’expert-juriste pour démarrer le travail de Référentiel d’intervention Départemental.
- 4 réunions entre février et juin.
- Dernière réunion du Comité Technique le 25/09 en présence de l’expert Juriste pour finaliser la rédaction qui sera présentée en réunion de Guichet Intégré.

En parallèle, dans chacun de nos territoires dans le cadre de l’animation territoriale, les pilotes MAIA permettront la remontée de situations cliniques.
4 réunions de Guichet Intégré (une pour chaque territoire MAIA) sont prévues pour les acteurs les 26 et 27 septembre 2019, les 10 et 11 octobre 2019 de 13H30 à 17H.

En conclusion, M. O. DUPUY apportera son expertise juridique dans les différentes étapes ou espaces de travail dévolus au projet. La démarche s’appuie à la fois sur l’expertise juridique mais également sur les réalités de terrain. La perspective est faciliter l’émergence de proposition d’expérimentation innovantes par les acteurs eux-mêmes.

Projet local "Classeur de Coordination d'Accompagnement personnalisé" - MAIA 31 Toulouse

En réponse aux besoins identifiés par différents professionnels en termes de coordination et de partage d’informations au domicile, les membres de la concertation tactique de la MAIA Toulouse (novembre 2016) ont validé la mise en place d’un classeur de coordination unique. Cet outil, en format papier, appelé Cahier de Coordination et d’Accompagnement Personnalisé (CCAP), mis à la disposition du bénéficiaire, de ses aidants et des professionnels du domicile est actuellement en cours d’expérimentation auprès  de professionnels de l’aide et du soin dont 4 Services Polyvalents d’Aide et de Soins A Domicile (SPASAD) depuis le 1 er janvier 2018 .

Il fait l’objet d’une évaluation sur une période définie de 18 mois, dans le cadre d’un projet « Actions innovantes », financé par la CNSA. L’objectif principal de ce projet n’est pas d’évaluer le CCAP proprement dit mais, d’évaluer la pertinence d’un outil d’intégration, partagé par des professionnels issus de cultures professionnelles différentes (secteur sanitaire, social et médico-social).

Un tutoriel vidéo est mis à votre disposition afin de présenter ce classeur. Une plaquette d’information est également à votre disposition en cliquant sur ce lien.

 

Projet local : enquête sur les retards de sortie de SSR - MAIA 31 lauragais

Par cette étude, les partenaires MAIA ont cherché à identifier, comprendre, et mesurer les impacts des retards de sortie de SSR sur le territoire du Lauragais.

Pour ce faire, 3 établissements sanitaires du territoire se sont mobilisés sur la co-construction d’une enquête de type quantitative permettant d’estimer les coûts associés à ces retards.
Au début de l’année 2017, la pilote MAIA a accompagné les services sociaux hospitaliers et les équipes SSR dans cette démarche. La méthode de recherche a fait l’objet de réajustements et d’une validation à la Table Tactique de mai. Cette étude prospective, menée de juin à la mi-décembre 2017 a identifié 46 patients dont la sortie de SSR a été retardée et dont le coût évitable associé est estimé à 131 807 €.
Parmi les difficultés observées, on repère le manque de fluidité sur les possibilités d’entrée en EHPAD / USLD (44 %), et une offre déficitaire en toilette médicalisée à domicile (33 %). On observe également que 11 % des patients retournant chez eux bénéficient d’une prise en charge de toilettes médicalisées par un SAAD, dans l’attente d’une IDEL ou d’une place de SSIAD disponible.

Face à ces constats, la Table Tactique MAIA 31 Lauragais propose en novembre 2017 une augmentation des capacités des SSIAD ; une meilleure répartition des places d’aide sociale en EHPAD ; et des mesures pour promouvoir davantage l’anticipation des projets de vie des seniors. En avril 2018, la DDARS s’est jointe à la démarche d’étude, par l’extraction de données PMSI ajoutées aux résultats de l’étude . Ainsi, une présentation des résultats de l’étude sera proposée lors de la Table Stratégique de Novembre 2018.

Pour avoir accès aux résultats complets de l’enquête, cliquez ici.

Projet local : enquête "besoins en toilettes médicalisées à domicile" - MAIA 31 Nord & Lauragais

Dans le cadre du diagnostic MAIA 31 Lauragais en 2015, les partenaires MAIA identifient une réponse insuffisante par rapport aux besoins en toilette médicalisée à domicile. Ces mêmes constats sont réalisés sur la MAIA 31 Nord. Les Tables Tactiques de ces 2 dispositifs, dans leur mission d’observation du service rendu à la population, choisissent alors d’approfondir ce sujet. Durant l’année 2016, les 2 pilotes MAIA accompagnent les infirmières de SSIAD volontaires à co-construire et mener une étude de type quantitative, avec l’appui d’une étudiante. Parmi les principaux résultats de cette étude, on retient que 62 % des personnes en liste d’attente depuis début 2016 ne semblent pas avoir une prise en charge sanitaire adaptée à leurs besoins. Cela représente 90 personnes ne disposant pas de prise en charge, ou dont les soins sont assurés par la famille ou une auxiliaire de vie, voir une aide à domicile.
Ces constats ont fait l’objet d’échange et de propositions de réajustement de l’offre de soins dans les instances de concertation MAIA aboutissant à :

- 2 études approfondies de la DD ARS 31 menées sur les coûts infirmiers des SSIAD et les profils de prise en charge, menées en 2017, dont les résultats ont été remontés à la CNSA.
- 7 places de SSIAD créées, en Octobre 2017 sur le Lauragais.